Comment réussir son Avant-Premiere Le trône d’Eldraine

Pour une Avant-Première réussie

Voici un petit document en deux parties qui vous permettra de profiter pleinement de votre tournoi quel que soit votre niveau.Si vous avez la moindre question après avoir lu ceci, n’hésitez pas à appeler un arbitre ou un organisateur.

Déroulement du tournoi

Listage des cartes

  •  Sur la feuille de liste de jeu, écrivez votre nom.Au signal de l’arbitre, ouvrez le produit, retirez les terrains de base et mettez-les au centre de la table.
  • Vous devez conserver tous les terrains de base premium que vous ouvrez.
  • Triez les cartes par couleur et par ordre alphabétique et listez-les dans la colonne « total ». Merci de n’utiliser que des chiffres et non des bâtons (« 1 » et non « | »). Notez le nombre de terrains de base premium que vous avez conservés en bas de la section « Basic Lands ». 
  • Si vous faites une erreur, appelez un arbitre lorsque vous avez fini de lister vos cartes.
  • Vérifiez que vous avez bien listé  toutes les cartes. Tout ce processus ne doit pas prendre plus de 20 minutes.

 

Création de votre deck

  • Construisez votre jeu (40 cartes minimum, terrains compris). Les cartes restantes constituent votre réserve (ou Side). Vous pourrez intervertir des cartes à tout moment du tournoi dans une ronde entre 2 parties ou entre les rondes elles-mêmes.
  • Vous n’avez pas à lister votre jeu lors d’une Avant-Première. Vous pouvez donc modifier votre deck avec les cartes de votre réserve à tout moment et sans le signaler. Ces changements peuvent être permanents pour le reste du tournoi ou non. Vous êtes libres.
  • Quand vous avez une idée des terrains de base que vous allez jouer, il est temps d’aller les chercher. L’association NeXus vous met à disposition gratuitement des terrains mais pensez à nous les ramener à la fin du tournoi. Une fois que vous avez fini, pensez à respecter ceux qui sont encore en phase de construction.

 

Informations annexes

Nous vous rappelons de garder la salle le plus possible dans l’état où vous l’avez trouvé, toilettes comprises. Des poubelles sont placées tout autour de la salle. Le coin  terrasse est accessible aux fumeurs.

Vous trouverez un bar où vous pourrez trouver sandwiches, gâteaux et boissons. Là aussi n’oubliez pas de laisser les tables propres.

 

Le scellé : Quelques règles de base

Pour ceux qui débutent dans l’exercice du paquet scellé, voici quelques règles de base qu’il serait bon de respecter afin de construire un jeu compétitif. Attention ces règles ne vous permettront pas de faire la meilleure construction possible par rapport à vos cartes, ceci est un exercice de longue haleine que seule la pratique pourra vous apporter, mais d’éviter certains pièges et certaines erreurs de construction qui pourraient rendre votre jeu inefficace pendant les rondes. Voici donc, les quelques règles à respecter dans ce type de tournoi.

Nombre de cartes dans le deck

Comme vous le savez, il faut un minimum de 40 cartes dans votre deck dans ce type de tournoi. Par contre, il n’y a pas de nombre maximum de cartes imposé, mais il faudra se tenir assez proche des 40 cartes. Tout ceci uniquement pour des raisons de probabilités. En effet, souvent dans un jeu vous aurez toujours quelques cartes pouvant faire la différence sur une partie (appelées communément « spoilers ») et moins vous jouerez de cartes dans votre deck, plus vous aurez de chance de les piocher.

Nombre de couleurs dans le deck

Là aussi, il faut essayer de se limiter. En effet, plus vous jouerez de couleur, plus vous serez obligé de jouer de type de terrains différents et donc, vous augmentez les risques de vous retrouver sans les terrains désirés pendant la partie (on appelle ça une « Color Death »).

L’idéal serait de jouer monocolore, mais c’est quasiment impossible dans ce type d’exercice. De ce fait, il faudra essayer de vous maintenir à 2 couleurs. Il peut arriver que cela soit difficile, vous aurez alors la possibilité de rajouter quelques cartes d’une troisième couleur, on appelle cela un « Splash ».

Ratio Créatures/Sorts/Terrains

Même si cela peut paraître assez évident comme remarque, le but à Magic est de tuer son adversaire et un bon moyen de le tuer dans ce type de tournoi est par les créatures. En effet, Peu de chance de pouvoir faire un jeu contrôle ou même combo lors d’un tournoi en paquet scellé, donc les créatures sont vraiment importantes. Même si vous avez d’excellents sorts, il va falloir que la majorité de vos cartes soient des créatures. De plus, le moindre manque de mana vous sera fatal, il faut donc mettre un pourcentage de terrains assez élevé. Le ratio habituellement admis est de 15 à 17 créatures, 6 à 8 sorts et 16 à 19 terrains.

Courbe de Mana

Ceci est une notion parfois difficile à appréhender, mais qui s’avère capitale si vous souhaitez faire un jeu vraiment compétitif. Souvent les cartes les plus puissantes ont un coût d’invocation élevé et à quoi sert une carte si on n’a pas le temps de la jouer.

                                         

Le Choix des Cartes

Là le travail vous incombe en grande partie, c’est la magie de la construction de deck, mais voici quelques conseils en vrac :

  • Les anti-créatures sont importantes.
  • Plus une carte a un coût élevé, plus son effet sur la partie doit être important.
  • Les capacités d’évasion (Vol, Imblocable, Peur, Traversée de terrains…) sont très utiles.
  • Pour les créatures (ou même les sorts), toujours évaluer son rapport Coût d’Invocation/Puissance de la carte pour la juger.

Le Side

N’oubliez pas que toutes les cartes que vous ne jouez pas représentent votre side. Vous pouvez échanger autant de cartes que vous le voulez entre deux parties et même jouer un nombre de cartes différents de votre deck initial tant que vous ne descendez pas en dessous de la limite des 40 cartes.

Nous espérons que tous ces conseils vous aideront à construire votre deck et à prendre encore plus de plaisir lors de vos parties.

 

Il était une fois, dans un monde pas si différent du nôtre, des chevaliers, des færies, des géants, des envoûteuses, des… bonshommes en pain d’épices ? Bon, c’est vrai qu’Eldraine est un monde assez différent, mais il reste pourtant étonnamment familier. Le trône d’Eldraine puise dans les contes légendaires de notre enfance, et comme l’extension approche à grand pas, voyons les nouvelles mécaniques qui l’accompagnent. Après tout, votre légende ne fait que commencer.

AVENTURES

Qu’il s’agisse de retrouver des rois disparus, d’escalader des tiges de haricot ou de visiter des lieux-dits, l’aventure semble attendre tout le monde au tournant. Les aventures sont la nouveauté d’Eldraine, et elles ne sont pas difficiles à repérer. Voici le Géant de tige de haricot, avec le tout nouveau cadre d’aventure.

Géant de tige de haricot

Certaines créatures de l’extension disposent de leur propre aventure : un éphémère ou un rituel qui occupe le coin inférieur gauche de la carte. Les aventures ont leurs propres nom, coût de mana, ligne de type (y compris le nouveau sous-type de rituel et d’éphémère : aventure) et texte de règles. Le nom de la créature, son coût de mana, sa ligne de type et son encadré de force/endurance se trouvent aux positions habituelles. Le texte de règles de la créature est décalé sur la droite.

Au moment où vous lancez cette carte aussi effrayante qu’étrangement belle, vous choisissez quelle partie (créature ou aventure) vous lancez. Si vous lancez le Géant de tige de haricot, il va sur la pile comme n’importe quel sort de créature, il peut être contrecarré et on peut lui répondre normalement, et tant qu’il se résout, il arrive sur le champ de bataille sous votre contrôle. Fort bien.

Lancer une aventure fonctionne de manière très similaire. Si vous lancez les Pas fertiles, ils vont sur la pile comme n’importe quel sort de rituel, ils peuvent être contrecarrés et on peut leur répondre normalement, et s’ils se résolvent vous suivez les instructions… ce qui nous amène au premier rebondissement de notre récit. Au moment où un sort d’aventure se résout, vous ne le mettez pas dans votre cimetière. Vous l’exilez. Il est maintenant parti à l’aventure. Intéressant, hein ?

Et maintenant, la partie amusante de toute aventure : rentrer sain et sauf ! Si une carte exilée que vous possédez est partie à l’aventure, vous pouvez lancer la créature, que ce soit pendant le tour où vous avez lancé l’aventure ou plus tard dans la partie. Cela ne fonctionne que si le sort d’aventure se résout et que la carte reste en exil. Si vous lancez l’aventure et qu’elle est contrecarrée, pas de chance. Bien entendu, vous pouvez aussi ne pas lancer l’aventure du tout. Vous pouvez vous contenter de lancer le Géant de tige de haricot si vous avez besoin d’écraser quelque chose rapidement ou si vous ne voulez pas courir le risque que les Pas fertiles soient contrecarrés.

Pendant que le Géant de tige de haricot est sur le champ de bataille, ignorez simplement l’aventure et son texte. Quand la carte est dans votre main, votre cimetière, votre bibliothèque ou en exil, elle n’a que les caractéristiques de la créature, pas celles de l’aventure. Par exemple, si vous lancez un sort qui vous permet de chercher une carte de créature dans votre bibliothèque, vous pouvez trouver le Géant de tige de haricot. Mais si vous lancez un sort qui vous permet de chercher une carte d’éphémère ou de rituel dans votre bibliothèque, vous ne pourrez pas trouver les Pas fertiles.

Venez tous. L’aventure nous attend.

INFLEXIBLE

Le « royaume » d’Eldraine est constitué de cinq cours. Chaque cour est associée à une couleur représentant une vertu particulière (loyauté, savoir, ténacité, courage et force), et chacune récompense agréablement ceux qui se dévouent à cette qualité. En outre, les cartes avec l’inflexible confèrent des bonus si vous avez dépensé au moins trois manas d’une couleur particulière pour les lancer.

Paladin de Braisereth

Voici le Paladin de Braisereth, un preux chevalier du Château Braisereth. 4/1 avec la célérité, le Paladin de Braisereth s’élance au combat sans hésiter une seconde. Au moment où le Paladin de Braisereth arrive sur le champ de bataille, il se remémore les jours heureux de sa première invocation… Il y a dix ou quinze secondes. Si au moins trois des manas dépensés pour le lancer étaient rouges, il arrive sur le champ de bataille avec un marqueur +1/+1 sur lui.

Les éphémères et les rituels ne sont pas en reste. La plupart du temps, la capacité d’inflexible fournit un effet supplémentaire. Voici un aperçu de la cour d’Ardenval et du Rituel de la Flamme d’argent.

Rituel de la Flamme d’argent

Dans certains cas, la capacité d’inflexible remplace l’effet de base par un meilleur effet. Ces capacités d’inflexible, comme celle du Feu tueur, précisent « à la place » pour vous aider à mieux comprendre leur fonctionnement.

Feu tueur

Les capacités d’inflexible prennent en considération le mana que vous avez dépensé pour lancer le sort en question, y compris les coûts supplémentaires ou alternatifs que vous payez. N’oubliez pas de tenir compte des réductions de coût ou de la possibilité de lancer une carte sans payer son coût de mana. Si vous lancez le Feu tueur sans payer son coût de mana d’une manière quelconque, vous n’avez probablement pas payé au moins trois manas rouges pour le lancer, donc le bonus d’inflexible ne s’applique pas.

Soyez sincère et dévouez-vous corps et âme à l’une des cours pour croquer la vie au royaume à pleines dents. Oh, en parlant de ça…

NOURRITURE

Pain d’épices, gruau, haricots magiques, paniers remplis de bonnes choses, parfois aussi une tourte… Les contes de fées regorgent de références à la nourriture. Il fallait bien qu’on la mentionne aussi un peu dans nos récits.

Faire cuire une tourte

Le trône d’Eldraine marque l’apparition des jetons Nourriture. Tout comme les jetons Trésor qui les ont précédés, les jetons Nourriture sont des jetons prédéfinis créés par plusieurs cartes de l’extension. Un jeton Nourriture est un jeton d’artefact incolore avec « 2, T, sacrifiez cet artefact : Vous gagnez 3 points de vie. » Manger, ou plutôt sacrifier des jetons Nourriture pour des points de vie est toujours utile, mais vous leur trouverez d’autres utilités dans le cadre de l’extension.

Food 1Food 2
Food 3Food 4

Une nourriture est un sous-type d’artefact, il est donc normal d’en trouver aussi sur les cartes d’artefact. Récupérez ce genre de cartes si vous le pouvez.

POUR LE ROYAUME !

Le trône d’Eldraine a tout : des joutes, des combats, de la vengeance, des géants, des monstres, des poursuites, des fuites, le grand amour, des miracles et bien plus encore. Rendez-vous à l’Avant-première !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
×
×

Panier

X
X