Pour une Avant-Première réussi – Les Guildes de Ravnica

Pour une Avant-Première réussie

Voici un petit document en trois parties qui vous permettra de profiter pleinement de votre tournoi quel que soit votre niveau.

Si vous avez la moindre question après avoir lu ceci, n’hésitez pas à appeler un arbitre ou un organisateur de l’évènement.

Déroulement du tournoi

Listage des cartes

  • Sur la feuille de liste de jeu, écrivez votre nom.
  • Au signal de l’arbitre, ouvrez le produit, retirez les terrains de base et mettez-les au centre de la table. Vous devez conserver tous les terrains de base premium que vous ouvrez.
  • Triez les cartes par couleur et par ordre alphabétique et listez-les dans la colonne « total ». Merci de n’utiliser que des chiffres et non des bâtons (« 1 » et non « | »). Notez le nombre de terrains de base premium que vous avez conservés en bas de la section « Basic Lands ».
  • Si vous faites une erreur, appelez un arbitre lorsque vous avez fini de lister vos cartes.
  • Vérifiez que vous avez bien listé toutes les cartes. Tout ce processus ne doit pas prendre plus de 20 minutes.

Création de votre deck

Construisez votre jeu (40 cartes minimum, terrains compris). Les cartes restantes constituent votre réserve (ou Side). Vous pourrez intervertir des cartes à tout moment du tournoi dans une ronde entre 2 parties ou entre les rondes elles-mêmes.

                Vous n’avez pas à lister votre jeu lors d’une Avant-Première. Vous pouvez donc modifier votre deck avec les cartes de votre réserve à tout moment et sans le signaler. Ces changements peuvent être permanents pour le reste du tournoi ou non. Vous êtes libres.

                Quand vous avez une idée des terrains de base que vous allez jouer, il est temps d’aller les chercher. L’association NeXus vous met à disposition gratuitement des terrains mais pensez à nous les ramener à la fin du tournoi. Une fois que vous avez fini, pensez à respecter ceux qui sont encore en phase de construction.

Informations annexes

Nous vous rappelons de garder la salle le plus possible dans l’état où vous l’avez trouvé, toilettes comprises. Des poubelles sont placées tout autour de la salle. Le coin  terrasse est accessible aux fumeurs.

Vous trouverez un bar où vous pourrez trouver sandwiches, gâteaux et boissons. Là aussi n’oubliez pas de laisser les tables propres.

Le scellé : Quelques règles de base

Pour ceux qui débutent dans l’exercice du paquet scellé, voici quelques règles de base qu’il serait bon de respecter afin de construire un jeu compétitif. Attention ces règles ne vous permettront pas de faire la meilleure construction possible par rapport à vos cartes, ceci est un exercice de longue haleine que seule la pratique pourra vous apporter, mais d’éviter certains pièges et certaines erreurs de construction qui pourraient rendre votre jeu inefficace pendant les rondes. Voici donc, les quelques règles à respecter dans ce type de tournoi.

Nombre de cartes dans le deck

Comme vous le savez, il faut un minimum de 40 cartes dans votre deck dans ce type de tournoi. Par contre, il n’y a pas de nombre maximum de cartes imposé, mais il faudra se tenir assez proche des 40 cartes. Tout ceci uniquement pour des raisons de probabilités. En effet, souvent dans un jeu vous aurez toujours quelques cartes pouvant faire la différence sur une partie (appelées communément « spoilers ») et moins vous jouerez de cartes dans votre deck, plus vous aurez de chance de les piocher.

Nombre de couleurs dans le deck

Là aussi, il faut essayer de se limiter. En effet, plus vous jouerez de couleur, plus vous serez obligé de jouer de type de terrains différents et donc, vous augmentez les risques de vous retrouver sans les terrains désirés pendant la partie (on appelle ça une « Color Death »).

L’idéal serait de jouer monocolore, mais c’est quasiment impossible dans ce type d’exercice. De ce fait, il faudra essayer de vous maintenir à 2 couleurs. Il peut arriver que cela soit difficile, vous aurez alors la possibilité de rajouter quelques cartes d’une troisième couleur, on appelle cela un « Splash ».

Ratio Créatures/Sorts/Terrains

Même si cela peut paraître assez évident comme remarque, le but à Magic est de tuer son adversaire et un bon moyen de le tuer dans ce type de tournoi est par les créatures. En effet, Peu de chance de pouvoir faire un jeu contrôle ou même combo lors d’un tournoi en paquet scellé, donc les créatures sont vraiment importantes. Même si vous avez d’excellents sorts, il va falloir que la majorité de vos cartes soient des créatures. De plus, le moindre manque de mana vous sera fatal, il faut donc mettre un pourcentage de terrains assez élevé. Le ratio habituellement admis est de 15 à 17 créatures, 6 à 8 sorts et 16 à 19 terrains.

 

Les nouvelles mécanique du jeu

Bonne nouvelle, Planeswalker ! Nous retrouvons les guildes de Ravnica dans la nouvelle extension de Magic, appelée fort à propos Les guildes de Ravnica. Cinq des dix guildes y sont représentées : Dimir, Izzet, Golgari, Boros et Selesnya. Si vous êtes fan des cinq autres, pas de panique. Cette extension regorge d’accessoires correspondants aux cinq couleurs, et quelque chose me dit que nous ne sommes pas prêts de quitter Ravnica.

Où en sont les guildes aujourd’hui ? Elles vivent sous tension. L’inquiétude s’empare de la population. Les dirigeants des guildes sont retrouvés morts ou disparaissent. Tout le monde sent qu’un événement majeur se profile à l’horizon. Personne ne sait vraiment à quoi s’attendre, mais ce n’est pas le moment de baisser la garde. Chaque guilde a une mécanique et un style de jeu qui lui sont propres. Vous pourrez mettre à jour vos decks de guilde existants, en construire de nouveaux, et bien plus encore. J’espère que vous avez hâte de découvrir ce que nous réservons à votre guilde préférée dans cette extension. Et si vous souhaitez tester d’autres guildes, ce n’est pas un problème : cette saison est placée sous le signe de la trahison.

La Maison Dimir et surveillerDisparition inexpliquée

Les Dimir asseoient leur pouvoir en gardant un œil sur tout, tapis dans l’ombre. Ils savent ce qui va se passer avant même que cela ne se produise et ils réagissent rapidement s’ils n’apprécient pas le spectacle. La nouvelle capacité surveiller vous permet de jeter un œil et de contrôler dans une certaine mesure vos futures pioches.

Visite mortelle

L’instruction de surveiller inclut toujours un nombre, comme « surveiller 2 » sur la Visite mortelle. Regardez autant de cartes qu’indiqué sur le dessus de votre bibliothèque. Remettez autant de ces cartes que vous le souhaitez sur le dessus de votre bibliothèque dans l’ordre de votre choix. Mettez le reste dans votre cimetière. Surveiller vous permet de mieux configurer votre pioche. Même si toutes les cartes que vous avez regardées finissent dans le cimetière, cette opération vous rapproche de votre but.

Surveiller est très similaire à la capacité de regard, mais ne sous-estimez pas la différence entre mettre des cartes dans votre cimetière et les mettre au-dessous de votre bibliothèque. Votre cimetière constitue une ressource plus accessible, et de nombreuses cartes (sans parler des capacités d’autres guildes) seront rapidement exploitables. Ce qui intéresse les Dimir, c’est d’avoir l’avantage, alors commencez à surveiller les insouciants et déjouez les plans de ceux qui manquent de préparation.

La Ligue d’Izzet et relancer

Les inventeurs et savants fous d’Izzet sont en grande partie responsables de la construction (et parfois de la destruction) des infrastructures de Ravnica. La nouvelle capacité relancer, leur toute dernière innovation, se fonde sur un principe simple : toute expérience réussie doit être répétée.

Assaut sonique

Relancer apparaît sur les éphémères et les rituels. Vous pouvez lancer une carte avec relancer depuis votre cimetière en payant tous ses coûts habituels ainsi qu’un un coût supplémentaire : vous défausser d’une carte de votre main. Le lancement d’un sort avec relancer respecte toutes les règles de temps habituelles, et par conséquent, les rituels avec relancer restent limités à vos phases principales. Un sort avec relancer lancé depuis votre cimetière peut toujours être contrecarré, et s’il a des cibles, il n’aura aucun effet si toutes ses cibles disparaissent ou deviennent illégales. Lorsqu’un sort avec relancer lancé depuis votre cimetière se résout, est contrecarré ou quitte la pile de quelque manière que ce soit, il est exilé.

Passons à présent à la carte défaussée servant à activer la capacité relancer. En fin de partie, c’est une bonne chose à faire avec les terrains en surplus ou d’autres cartes de moindre importance. Vous pouvez également vous défausser d’une autre carte avec relancer afin de la lancer plus tard depuis votre cimetière. Si vous vous retrouvez à vous battre aux côtés des Dimir (ce qui est risqué… mais parfait !), la capacité surveiller permet de jeter des cartes avec relancer dans votre cimetière et de vous offrir davantage d’options. Lancer un sort une fois a du bon, mais lancer deux fois le même est redoutable. Ce qui intéresse les Izzet, c’est d’avoir l’avantage, alors lancez et relancez vos sorts à l’envie !

L’Essaim Golgari et le maquis

La vie est un cercle sans fin. Et la partie inférieure de ce cercle baigne dans le bourbier des morts. Les Golgari ont un plan entier à nourrir et ils savent que tout ce qui s’arrête de respirer n’en devient pas pour autant inutile. Le nouveau mot de capacité maquis permet de mettre en évidence les capacités qui sont liées au nombre de cartes de créature dans votre cimetière.

Peintre de marque d’humeur

Chaque capacité de maquis est différente ; lisez chacune attentivement afin de savoir exactement comment ces cadavres peuvent vous venir en aide. Les decks Golgari ont vocation à remplir le cimetière. Si le combat de créatures est idéal à cette fin, vous défausser ou jeter des cartes dans le cimetière depuis le dessus de votre bibliothèque s’avère tout aussi efficace. Les effets des capacités de maquis peuvent paraître insignifiants à première vue et s’avérer déterminants en fin de partie. Ce qui intéresse les Golgari, c’est d’avoir l’avantage, alors jetez-vous dans le maquis et faites bon usage des morts.

La Légion de Boros et le mentorButeur au marteau

La corruption et les luttes intestines menacent le cœur de Ravnica, mais la Légion militaire de Boros est prête à se battre pour la justice. En ces temps instables, il n’y a pas de place pour les faibles. Le nouveau mot-clé mentor garantit une force de combat incomparable à tous les niveaux.

Sergent bousculeur

Le mentor est une capacité qui se déclenche à chaque fois que la créature avec le mentor attaque. Choisissez une autre créature attaquante avec une force inférieure à celle de la cible. Au moment où la capacité se résout, comparez à nouveau les forces des deux créatures. Si la force de la créature ciblée reste inférieure à celle de la créature avec le mentor, mettez un marqueur +1/+1 sur la créature ciblée. S’il s’est passé quelque chose en réponse à la capacité de mentor, par exemple si la créature ciblée n’a plus une force inférieure, la capacité de mentor n’aura aucun effet.

Attaquer avec plusieurs créatures qui ont le mentor peut nécessiter une certaine coordination pour obtenir tous vos bonus, notamment dans les versions numériques de Magic. Par exemple, supposons que vous attaquiez avec le Buteur au marteau, le Sergent bousculeur et une créature 3/3. Imaginons que vous souhaitiez cibler la créature 3/3 avec les deux capacités de mentor en espérant la booster pour devenir une bonne 5/5. Les deux capacités de mentor se déclenchent en même temps, de sorte que vous pouvez les mettre sur la pile dans l’ordre de votre choix. Mais soyez prudent ! Si vous mettez la capacité du Sergent bousculeur en premier sur la pile, suivie de celle du Buteur au marteau, la capacité du Buteur au marteau se résout en premier. La créature 3/3 a une force inférieure au Buteur au marteau 5/2, et par conséquent votre 3/3 est promue pour devenir 4/4. Lorsque la capacité de mentor du Sergent bousculeur tente de se résoudre, elle voit que la cible a désormais une force qui lui est égale. La créature 4/4 devient alors une cible illégale pour la capacité de mentor, et cette capacité n’aura aucun effet. Vous vous retrouverez avec une 4/4 sur les bras.

Et ce n’est pas l’idéal ! En mettant la capacité du Sergent bousculeur en deuxième sur la pile (afin qu’elle se résolve en premier), la créature 3/3 sera éligible et deviendra une 4/4. Cette 4/4 sera ensuite vérifiée par la capacité de mentor du Buteur au marteau, ce qui lui fera gagner son deuxième marqueur +1/+1 pour devenir 5/5. Bien joué ! Ce qui intéresse les Boros, c’est d’avoir l’avantage, alors aidez ceux qui vous sont inférieurs à se soulever et former un escadron d’élite qui ne connaîtra pas l’échec.

Le Conclave de Selesnya et la convocation

Les Selesnya ne jurent que par la communauté et la solidarité. Ils rêvent d’une Ravnica unie, mais dans un climat où cela semble de plus en plus improbable, le Conclave se prépare à d’hypothétiques événements. Dans cette extension, les Selesnya utilisent une tactique testée et éprouvée, avec le retour du mot-clé convocation.

Centaure à la crinière de roses

La convocation vous permet d’engager vos créatures à la place de payer une certaine quantité de mana, voire tout le mana normalement requis pour lancer le sort. Chaque créature paie un mana de sa couleur ou un mana générique si elle ne correspond à aucune des couleurs du sort. Si vous engagez une créature multicolore, vous pouvez choisir le coût dont elle s’acquitte.

Par exemple, vous pouvez lancer le Centaure à la crinière de roses en payant 3GW. C’est une bonne affaire, mais il n’y a pas non plus de quoi sauter au plafond. Vous pouvez également le lancer en engageant une créature verte et en payant 3W. Ou engagez une créature blanche et payez 3G. Ou engagez trois créatures bleues et payez GW. Ou engagez deux créatures vertes et payez 2W. Ou engagez cinq créatures, dont au moins une créature verte et une créature blanche, et ne payez rien du tout !

Souvenez-vous : engager une créature pour la convocation n’utilise pas le symbole T, vous pouvez donc engager des créatures avec le « mal d’invocation », autrement dit celles qui sont arrivées sous votre contrôle ce tour-ci. Vous pouvez engager les créatures pour la convocation une fois que vous avez terminé d’activer les capacités de mana. Cela signifie que si vous engagez une créature pour du mana, elle sera engagée au moment de la convocation. Autrement dit, elle ne peut pas compter deux fois. De plus, utiliser la convocation ne modifie pas le coût de mana ni le coût converti de mana d’un sort. Le Centaure à la crinière de roses a un coût converti de mana de 5 quelle que soit la quantité de mana que vous avez réellement dépensée.

La convocation est un moyen très efficace de déployer des créatures gigantesques bien plus tôt que prévu. Avant toute chose, les Selesnya adorent les arbres. Ainsi que les jardins bien entretenus. Allez comprendre.

Cartes doubles

L’extension Les guildes de Ravnica inclut deux cycles de cartes doubles. Vous avez bien lu. Voici à quoi elles ressemblent :

Statut // Statue

Ces cartes doubles alignées sur les guildes ont une moitié multicolore hybride et une moitié multicolore traditionnelle. Prenons un instant pour vous rappeler rapidement ce qu’est le mana hybride.

Mana hybride

Un symbole de mana hybride peut être payé avec l’une des deux couleurs qui le composent. Par exemple, un coût de b/g (comme indiqué sur le Statut ci-dessus) peut être payé avec B ou G. Un sort avec un symbole de mana hybride dans son coût de mana est des deux couleurs de ce symbole. Le Statut est un sort noir et vert, quel que soit le mana utilisé pour le lancer. Le mana hybride vous offre une grande flexibilité au moment de décider des cardes à inclure dans votre deck. Revenons-en aux cartes doubles.

Cartes doubles

Si vous n’avez encore jamais joué avec des cartes doubles, voici une explication rapide. Elles concentrent deux cartes en une. Au moment où vous lancez une carte double, vous choisissez quelle moitié vous lancez. Pendant que le sort est sur la pile, seule cette moitié est prise en compte. La moitié que vous ne lancez pas est tout simplement ignorée. Une carte double est toujours une seule carte. Par exemple, si vous devez vous défausser de deux cartes, Statut // Statue compte comme une seule carte. Lorsqu’elle n’est pas sur la pile, une carte double a les caractéristiques combinées des deux moitiés. Cela signifie que la carte Statut // Statue a un coût converti de mana de 5 quand elle n’est pas sur la pile. (Cela a peut-être changé depuis la dernière fois que vous avez joué avec des cartes doubles.)

Grondements sur Ravnica

Voilà pour les mécaniques les mots-clés, qu’ils soient nouveaux ou qu’ils fassent leur grand retour, inclus dans l’extension Les guildes de Ravnica. Mais il y a bien plus à découvrir. Amusez-vous bien lors de l’Avant-première et consultez régulièrement ce site pour tout savoir de notre actualité, des stratégies et obtenir des informations. Que votre guilde soit victorieuse (ou ne soit pas complètement détruite, en tout cas) !

PARTAGEZ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
×
×

Panier

X
X